À 23 ans, Aurore Allegret est la nouvelle éducatrice de l’US Vern tennis de Table, depuis début janvier 2022. Elle a de nombreux projets pour le club et la ville de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). Venue de Tours (Indre-et-Loire), l’un des plus grands clubs français, elle souhaite continuer à développer le club et créer de nouvelles offres de pratique pour toutes et tous.
Début janvier 2022, Aurore Allegret, 23 ans, est devenue éducatrice de l’US Vern tennis de table, le club de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). Elle a pris la suite de Frédéric Lebreton, devenu entraîneur au Pôle espoir de Bretagne.
La jeune éducatrice a commencé le tennis de table à l’âge de 5 ans, au club de la 4S Tours (Indre-et-Loire). « Mon frère, déjà licencié, m’y a emmené une fois et j’ai accroché très rapidement. Dès mes premiers pas, j’ai adoré le côté ludique de l’activité mais aussi l’adversité, une fois lancée dans la compétition. Je suis une battante, une guerrière pendant les matchs. Ce sport m’a apporté l’adrénaline dont j’ai besoin. Bref, pour moi, c’est un pur bonheur. »
Aurore joue à un haut niveau. Classée 175e Française, elle a évolué en nationale 1 en individuels, de benjamine jusqu’en junior.
« Transmettre ma passion ».
L‘envie d’entraîner lui est venue quand elle était adolescente. D’abord bénévolement, pour aider les entraîneurs professionnels lors des séances ou pour coacher les plus jeunes sur les compétitions. « C’est là que je me suis rendu compte que j’adorais transmettre ma passion et mon savoir sur le tennis de table », raconte Aurore Allegret.
Elle s’est alors lancée dans le diplôme d’État d’entraîneur, à Nantes et a été éducatrice professionnelle à la 4S Tours pendant trois ans. « Ce métier est passionnant et très enrichissant humainement. »Aurore Allegret a choisi d’évoluer en changeant de région et de club. « J’étais troisième entraîneur à Tours. J’ai eu envie de plus de responsabilités. J’ai aussi toujours beaucoup aimé la Bretagne, explique-t-elle. J’ai choisi Vern car le club est reconnu dans le milieu pongiste mais, surtout, le projet m’intéressait énormément avec un bel outil de travail qu’est la nouvelle salle spécifique du Champ Brûlon. Vern a un gros potentiel de développement, selon moi. »
De nombreux projets
La nouvelle éducatrice arrive avec de nombreux projets : « Former une nouvelle génération de bons profils jeunes, augmenter le nombre de licenciés, développer le sport adapté, le tennis de table féminin… »La jeune femme souhaite aussi ouvrir de nouvelles offres de pratique, « pour les 4-7 ans, le handisport et le tennis de table santé, en coopération, je l’espère, avec le centre du Pâtis-Fraux. Et, bien sûr, créer une émulation au sein du club pour que tous les joueurs se sentent bien et aient envie de se retrouver et de progresser. »Elle continuera également à s’inscrire dans la politique de la Ville et de l’Union Sportive, en participant à l’encadrement et au développement des animations vacances multisports et aux interventions dans les écoles primaires.
 
Peut être une image de 7 personnes et personnes debout

Nos partenaires principaux

Galerie

Labels FFTT