Après avoir assuré leur maintien en Nationale avec trois victoires en quatre matchs, les vernois affrontaient samedi le leader de la poule Viry-Châtillon. 291ème , 540ème, 654ème et 810ème français, les joueurs de la région parisienne venaient à Vern pour assurer leur place en Nationale 2 avant de rencontrer les deux derniers lors des prochaines journées.

Avec Valérian Cécé (n°698), Thierry Minoc (n°923) et les jeunes Bastien Rembert (2008) et Thibault Bailliet (1791), la rencontre s’annonçait bien compliquée pour Vern.

De fait, Viry-Châtillon s’est détachée rapidement malgré de bons matchs des vernois et a même mené 7-3 après les doubles. C’est à ce moment que la rencontre est devenue folle.

Persuadés d’avoir remporté la partie, les joueurs de Viry-Châtillon  sont allés prendre leur douche et se rhabiller  en laissant leur coéquipier jouer seul, et gagner pensaient-ils, le dernier match. A leur retour, Bastien avait terrassé le n°540. C’est ensuite Thibault qui a créé l’exploit de la saison en battant trois sets à zéro le n°291, le premier numéroté de sa jeune carrière.

Stupéfaits, les joueurs parisiens ont dû se remettre en tenue sportive et ont finalement craqué. En remportant tous les deux leur dernier match, Thierry et Valérian ont permis à Vern de réaliser un exploit et de vivre un de ces moments magiques que seul le sport peut offrir.

 

Valérian Cécé (n°698): 3/3 (n°540, n°654, n°810)
Thierry Minoc ( n°923): 1/3 (V sur n°810 ; D sur n°291, n°654)
Bastien Rembert (2008): 2/3 ( V sur n°540, n°654 ; D sur n°291)
Thibault Bailliet ( 1766) : 1/3 (V sur n°291 ; D sur n°540, n°810)